Children-Working-on-a-Laptop

19. RÉSEAUX SOCIAUX GRAND PUBLIC

Présente la problématique entourant l’intégration de réseaux sociaux grand public (ex. Facebook, Instagram, Twitter) dans une plateforme jeunesse.

1.1 L’intégration de médias sociaux grand public dans une plateforme jeunesse

L’intégration de médias sociaux fait couramment partie des stratégies marketing pour des produits « grand public ». Par contre, dans le cas d’une plateforme jeunesse, cette pratique devient problématique.Pour se conformer à la législation américaine sur la collecte de données personnelles, la plupart des réseaux sociaux grand public requièrent que l’usager soit âgé de 13 ans et plus pour s’ouvrir un compte. Aussi, ces plateformes étant très peu modérées, elles exposent les enfants à différents dangers : contact avec des étrangers, cyberintimidation, contenus inappropriés, etc. Intégrer des médias sociaux à votre plateforme lance donc un mauvais message : vous invitez l’enfant à mentir sur son âge (fiche 7, 1.2) pour utiliser des sites web interdits aux moins de 13 ans qui risquent de l’exposer à divers dangers.Vous avez la responsabilité de créer un environnement sécuritaire qui n’encouragera pas vos usagers à mentir pour accéder à des sites web potentiellement dangereux pour eux.

En général, les organismes de règlementation considèrent que les réseaux sociaux grand public ne sont pas appropriés pour les moins de 13 ans puisqu’ils exposent leurs usagers à différents risques. Un enfant ne possède pas la maturité nécessaire pour faire face à ces risques. Les États-Unis sont le seul pays qui donne des indications précises sur l’intégration des médias sociaux grand public.

ÉTATS-UNIS

Children’s Online Privacy Protection Act (COPPA)Loi fédérale visant la protection des données personnelles collectées en ligne de citoyens américains de moins de 13 ans. Elle s’applique même pour les compagnies basées à l’extérieur des États-Unis.L’opérateur est responsable de s’assurer qu’une tierce partie qui collecte des informations personnelles à partir de sa plateforme le fait de manière conforme aux normes de la COPPA. Ceci inclut les plug-ins des réseaux sociaux grand public qui contiennent souvent une technologie de suivi tels que le bouton « J’aime » de Facebook ou le bouton « Suivez-nous sur Twitter ». Les réseaux sociaux grand public ne se soumettent pas aux normes de collecte de données personnelles de la COPPA : si votre plateforme s’adresse à un public de moins de 13 ans, vous ne devez pas les intégrer.

Informations complémentaires :

Federal Trade Commission : Complying with COPPA : Frequently Asked Questions

App Store d’Apple

L’App Store recommande d’indiquer dans la présentation d’une application Kids si elle contient des fonctionnalités sociales, c’est-à-dire qui mettent l’enfant en contact avec d’autres usagers et qui permettent de partager des informations à travers l’application (ex. palmarès de pointage d’un jeu, fonctions de partage sur un réseau social, etc.).

Informations complémentaires sur l’App Store d’Apple.

Les grands organismes d’autorèglementation canadiens ne font pas mention de l’intégration des réseaux sociaux grand public dans les plateformes jeunesse.
  • Si le public cible de votre plateforme est exclusivement dans la tranche des moins de 13 ans, évitez l’intégration de médias sociaux grand public;
image001
Source : Justin’s World
  • L’intégration de médias sociaux grand public sur une plateforme pour les 13 ans et moins devrait strictement se limiter à la section dédiée aux parents;
  • Si vous intégrez des médias sociaux dans la section dédiée aux parents, placez une barrière parentale adaptée à l’âge de votre public cible pour empêcher aux enfants d’accéder à cette zone;
  • Si votre public cible se situe en partie dans la tranche des moins de 13 ans, installez un système de filtration des usagers basé sur l’âge. Vous pourrez ainsi limiter l’intégration des médias sociaux grand public à la portion du site destiné aux 13 ans et plus;
  • Si vous utilisez un système de filtration des usagers basé sur l’âge, pour ne pas « souffler » la réponse aux enfants, il est préférable de demander d’indiquer sa date de naissance (JJ/MM/AAAA) plutôt que de demander de cocher « 13 ans et plus » ou « 13 ans et moins ».

Voir la bibliographie.